Accueil >> A Propos de Messages Informations Pratiques
Calendrier
Espace Familles Le Périodique Photos La Presse Nous Contacter Plan du site





Français / Nederlands

A Propos de

L'ASBL Enfants de Gomel
>> Tchernobyl
La Biélorussie
 
 
 
 
 
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tchernobyl, 26 avril 1986, 01 h 23...

Rappel des faits

Le 26 avril 1986, à 01h 23, une explosion détruisit le réacteur no 4 de la centrale électronucléaire de Tchernobyl, soulevant presque verticalement la dalle supérieure du réacteur, qui pèse 2000 tonnes. Tous les tubes de force contenant les grappes de combustible furent rompus, une partie du cour du réacteur fut projetée autour de l'installation et sur les bâtiments voisins. Les rejets, entretenus par la combustion du graphite, durèrent 10 jours, jusqu'au comblement du "trou" du réacteur par des matériaux (sable, bore, plomb) largués par des hélicoptères. Plus de 1,8 milliard de bequrel de produits de fission furent propagés par le vent qui soufflait du sud au nord. Le panache radioactif toucha sévèrement le nord de l'Ukraine, le sud de la Biélorussie et de la Russie.

 

Un sarcophage instable

Dans les bureaux de l'agence d'information «Tchernobylinterinform», l'interprète Youri Tatarchuk explique qu'il ne reste aujourd'hui qu'une dizaine de villages sur les 90 environ qui existaient avant l'accident.

«Malgré l'interdiction, quelques personnes sont revenues illégalement dans la région. Il y a aussi plusieurs employés
qui travaillent à l'assainissement de la région».

Dans la salle qui accueille les visiteurs de la centrale, l'attachée de presse Julia Marusych raconte comment, après l'explosion du réacteur numéro 4, un énorme sarcophage a été construit en toute hâte. Ses 400.000 m³ de ciment et ses 7.000 tonnes de métal parviennent à contenir les radiations.

«Mais le sarcophage est instable et le risque existe que la structure s'écroule», souligne Julia Marusych en pointant le doigt vers la fenêtre par laquelle on jouit d'une vue unique - mais guère enviable - sur l'imposant revêtement qui recouvre le réacteur endommagé.

L'instabilité de ce sarcophage (la structure est en train de céder et des fissures sont déjà apparues dans les parois) et les 200 tonnes de matériel contaminé qu'il contient ont mené à la création d'un fonds - le «Chernobyl Shelter Fund» - destiné à la construction d'un second rempart de protection, plus fiable, et garanti pour les 100 prochaines années.

 

Liens

La Catastrophe de Tchernobyl sur Wikipedia